COUP-ET-CARPO

COUP-ET-CARPO

RESULTATS CARPODROME SERAUCOURT LE GRAND DECEMBRE 2012

 J. Jeanne victorieux

 au carpodrome de Seraucourt

 

 
A l'issue de ce concours, durant la pesée, Reynald Broye, José Jeanne, le vainqueur et André Brulé (de gauche à droite) ont posé pour la photo souvenir.

A l'issue de ce concours, durant la pesée, Reynald Broye, José Jeanne, le vainqueur et André Brulé (de gauche à droite) ont posé pour la photo souvenir.


Organisé au Domaine de l’Arc-en-Ciel, le concours en carpodrome, disputé en individuel, a vu la victoire de José Jeanne.

 

Ils étaient venus, ils étaient tous là… ou presque. Deux ou trois inscrits se sont finalement désistés. Et pour cause ! Un ciel gris et couvert, du vent, des averses intermittentes… En cette journée dominicale, dernièrement, il faisait plutôt frisquet sur les berges du carpodrome du Domaine de l'Arc-en-Ciel à Seraucourt-le-Grand

 

 mais c'est connu, n'est-ce pas, quand on est mordu de pêche, on est prêt à affronter les pires intempéries pour laisser libre cours à son loisir préféré. Bravant ce temps exécrable, emmitouflés dans de chauds vêtements, douze compétiteurs dont Reynald Broye, organisateur de cette compétition, se sont confrontés durant cinq heures, dans une ambiance très conviviale, dans un concours individuel de pêche de la carpe à la canne.

 

Cette épreuve a vu la victoire de José Jeanne sur un score de 36 640 points suivi de Jimmy Martin, 2e avec 30 660 pts et de José Marques qui monte sur la 3e marche du podium avec 25 880 pts.

A la canne : un vrai bonheur !

 

 

Tous ceux qui aiment pêcher la carpe éprouvent une passion dévorante pour ce poisson méfiant, rusé et particulièrement combatif. C'est si vrai qu'ils pratiquent le no-kill. Ainsi, après la prise d'une carpe, sa sortie de l'épuisette et la traditionnelle photo souvenir lorsque c'est une mémère, ils la remettent délicatement à l'eau, son milieu naturel, en prenant soin de ne pas la blesser. Si la prise d'une carpe au lancer procure d'intenses sensations en raison de sa combativité, la pêche à la canne est aussi synonyme d'un vrai bonheur pour le pêcheur. Maîtriser une carpe de 5 à 7 kg, voire plus (certaines avoisinent les 15 à 17 kg à Seraucourt) sur une ligne montée en 18 ou 20/100e (d'une résistance d'environ 4 kg) équipée d'un hameçon n° 10 ou 12, ou de 14 lorsque la pêche est difficile, est aussi une source de vives émotions.

Pas de gros scores

Ainsi, après le déjeuner, vers 11 h 30, les hostilités ont démarré pour se terminer à 16 h 30. Chacun des concurrents espérait bien sûr se distinguer dans cette épreuve. Si le tirage au sort a joué un rôle prépondérant dans le classement final, de manière générale, les carpes n'ont pas fait preuve de beaucoup d'appétit, notamment en raison du refroidissement des eaux en cette période automnale. Et ce, malgré un rempoissonnement de 200 kg effectué la veille par le patron du complexe, lui-même pêcheur de longue date et véritable mordu. Ce sont en majorité des carpes qui ont été sorties mais il est à noter que trois beaux esturgeons ont également été pris. « Chaque année, sur les nombreux concours que nous organisons, en moyenne 200 à 400 kg de carpes sont sorties du carpodrome avec un record de 1 200 kg en 24 heures sur le domaine. Le plan d'eau abrite une population d'environ 7 tonnes de carpes mais on y pêche aussi des esturgeons » nous a confié André Brulé, propriétaire du domaine, qui, avec l'aide de son épouse, a assuré la restauration durant cette compétition, mais aussi la pesée avec Reynald Broye. L'épreuve étant terminée, ce dernier a proclamé les résultats - les cinq premiers du classement ont été récompensés par des prix en numéraire (reversement intégral des mises) - avant que des boissons chaudes et de délicieuses pâtisseries ne réchauffent les corps et les cœurs. Une belle journée de pêche appréciée de tous malgré le mauvais temps qui a sévi.

 

 

Textes et photos Marc BODAS



25/12/2012

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres