COUP-ET-CARPO

COUP-ET-CARPO

INTERENTREPRISES 2013 1 / 2 et 3 eme MANCHES

 Interentreprises : la première manche pour Chauny

 
Sur l'un des trois secteurs, parmi les compétiteurs, l'équipe J. Lefin - C. Manika qui  se classe quatrième avec un score de 6905 points…

Sur l'un des trois secteurs, parmi les compétiteurs, l'équipe J. Lefin - C. Manika qui se classe quatrième avec un score de 6905 points…


Disputée au bras mort de Seraucourt-le-Grand, la première manche du Challenge Interentreprises a vu la victoire de l’équipe de Chauny.

Il y avait du monde, dimanche dernier, en matinée, sur les berges du canal de Saint-Quentin, au bras mort de Seraucourt-le-Grand, où s'est disputée, en américaine, la première manche du Challenge interentreprises. Dès les premières heures de la matinée, pas moins de soixante-six pêcheurs, représentant trente-trois équipes (chaque association ou CE était représenté par trois équipes) se sont confrontés sur trois secteurs, dans cette épreuve durant laquelle la gent piscicole a fait preuve d'appétit. En témoignent les scores enregistrés.

La différence avec brèmes et plaquettes

Très peu de vent durant cette compétition, mais des gelées matinales ont été suivies par l'apparition du soleil en matinée, pour le plus grand plaisir de tous. Comme toujours, au-delà des qualités techniques propres à chaque compétiteur, le tirage au sort a joué un rôle prépondérant dans le classement final. A nouveau également, la différence s'est faite avec les brèmes et plaquettes (petites brèmes). Les concurrents, qui ont su attirer ces poissons sur leur coup, se sont donc classés dans le haut du tableau. Les compétiteurs les plus aguerris dans la pêche de vitesse, qui ont pris du petit poisson (gardons, ablettes, mais aussi des petites perches et autres grémilles), ont néanmoins réussi à se classer aux meilleures places en sachant que, nouveauté cette année, 20 points étaient comptabilisés pour chaque poisson capturé auxquels s'ajoutait le poids total du poisson pêché. Un point par gramme conformément à la réglementation en vigueur instaurée par la FFSPC (Fédération Française Sportive de Pêche au Coup).

Près de 7 000 points

Finalement, au terme de cette épreuve, l'équipe Gabrel-Daimé (Chauny) a su tirer son épingle du jeu. En sortant pas moins de 243 poissons, elle a totalisé 6 905 points et s'est imposée de fort belle façon, suivie du duo Jacky-Drion - Anthony Spilleboute (Cardans Bochet) qui, avec 140 poissons et 5 565 pts, se classe deuxième, et de l'équipe Eric Ficner - Christophe Degouy (Chauny), qui monte sur la troisième marche du podium avec 77 poissons et 3 430 points. En résumé, même si chaque équipe a connu des fortunes diverses durant cette première manche de trois heures, les poissons ont été sortis en nombre, notamment les gardons et gardonneaux. Au classement général par équipes, Chauny remporte donc une belle victoire avec 18 points, suivie de celles de Seboncourt, deuxième (24 pts) et de M2i (Mécanique industrielle d'Itancourt), troisième avec 39 pts.

 

 

 

 

 Interentreprises : Le Creuset s'impose dans la 2e manche

 

 

Parmi les compétiteurs, sur le premier secteur, l'équipe Berlemont-Bonnard ( Bob pêche)  durant cette 2e manche du Challenge où la pêche s'est révélée très difficile….

Parmi les compétiteurs, sur le premier secteur, l'équipe Berlemont-Bonnard ( Bob pêche) durant cette 2e manche du Challenge où la pêche s'est révélée très difficile….


Disputée dimanche dernier à Dury, la deuxième manche du Challenge interentreprises s’est révélée difficile et a vu la victoire de l’équipe Le Creuset.

Une fois n'est pas coutume. Dimanche dernier, les onze équipes du Challenge interentreprises ont déserté les eaux du Saint-Quentinois pour aller se confronter dans une américaine qui s'est disputée en ligne, en trois heures, en canal, par une belle matinée ensoleillée, à Dury. Quelque soixante-six compétiteurs répartis sur trois secteurs et représentant trente-trois équipes étaient au rendez-vous de cette deuxième manche qui a vu la victoire par équipes des représentants de Le Creuset qui s'imposent dans cette épreuve avec un total de 23 points. Classement établi par addition des places obtenues par chacune de leurs trois équipes ( 3è, 5è et 15è ).

Une pêche très difficile

Si on analyse les résultats de cette deuxième manche, on constate que la pêche s'est révélée particulièrement difficile, la gent piscicole ne faisant guère preuve de beaucoup d'appétit. A tel point que les poissons semblaient avoir la bouche cousue. C'est si vrai que certains compétiteurs n'ont même pas eu le plaisir de voir s'enfoncer leur flotteur, une seule fois, dans les eaux du bief. Alors, certains concurrents ont tenté l'ablette ou encore la pêche de bordure. En vain…Pas moins de treize équipes sur trente-trois ont été capots. C'est dire ! Quant aux scores, il y a bien longtemps, dans les compétitions du Challenge, qu'ils n'avaient été aussi faibles. Néanmoins, l'équipe Claude Manika-Jonathan Bérault (Municipaux) est parvenue à tirer son épingle du jeu. En sortant 6 poissons, elle a totalisé 650 points s'adjugeant ainsi la victoire et réalisant le meilleur score de l'épreuve, suivie de l'équipe P. Godet-Kopylko (Eiffage TP), 6 poissons également et 2ème avec 615 pts et de l'équipe Mascret-Mascret (6 poissons, Le Creuset) qui monte sur la troisième marche du podium en étant créditée de 555 pts. Cependant, lorsqu'on sait que 20 points sont comptabilisés pour chaque poisson capturé et que la tare ( le poids du filet de pesée) avoisine les 350 à 400 gr, on s'aperçoit aisément que cette compétition a été une vraie galère pour les compétiteurs, dans leur majorité particulièrement déçus par leurs performances.

Ça mordait cette semaine…

Pas formidable cette deuxième manche du Challenge qui, incontestablement, restera comme un mauvais souvenir dans la mémoire de la plupart des concurrents; mais bon c'est la pêche. Et pourtant…Comme nous l'ont confié plusieurs d'entre eux venus s'entraîner à Dury : < ça mordait en milieu de semaine, mais ça coulait car ils avaient ouvert les vannes > .Cette fois, en cette matinée dominicale, elles n'avaient pas été ouvertes. Donc pas de courant; ce qui peut expliquer en partie que les prises de poissons ont été si peu nombreuses. Un léger mouvement d'eau est toujours meilleur pour prendre du poisson. Etait venue l'heure de la pesée, plus rapide que d'habitude et pour cause ! Le classement étant établi, en présence du comité organisateur, José Galope, président de l'association, a proclamé le palmarès.

 

SOURCE L'AISNE NOUVELLE

 

 

 

 Interentreprises : la gagne pour l'équipe Ginat

 
           

   

 
    
Parmi les compétiteurs, Patrick Lachant (Seboncourt) qui se classe 11e de cette troisième manche d'interentreprises durant laquelle la pêche s'est révélée difficile.

Parmi les compétiteurs, Patrick Lachant (Seboncourt) qui se classe 11e de cette troisième manche d'interentreprises durant laquelle la pêche s'est révélée difficile.

  

Disputée en individuel, dansle canal de Saint-Quentin à Jussy,la 3e manchedu Challenge interentreprisesa vu la victoirede  l’équipe Ginat.

Il y avait du monde, dimanche dernier, sur les berges du canal de Saint-Quentin à Jussy où s'est disputée, en individuel, sur deux secteurs, en trois heures, la 3e manche du Challenge interentreprises.
Dès les premières heures de la matinée, sous la houlette de José Galope, président de l'association, le comité organisateur a eu le plaisir d'accueillir quelque 66 compétiteurs (6 pêcheurs par équipe) venus se confronter dans cette épreuve, en ayant tous le secret espoir de se distinguer et de se classer dans le haut du tableau. Comme toujours, au-delà des qualités techniques propres à chaque concurrent, le tirage au sort a de nouveau joué un rôle prépondérant dans le classement final ; mais durant cette matinée très ensoleillée, de manière générale, les prises ont été peu nombreuses. A tel point que cinq pêcheurs ont été capots. Comme toujours aussi, chacun a connu des fortunes diverses. Mais, bon c'est la pêche. Dans chaque concours, à l'heure des résultats, il y a toujours des satisfaits et des déçus.
Lors de cette 3e manche, des gardons et gardonneaux ainsi que des ablettes ont été sortis mais cette fois encore, la différence s'est faite avec brèmes et plaquettes (petites brèmes). Les compétiteurs qui ont su attirer ces poissons sur leur place se sont donc classés aux meilleures places. Ainsi, Christophe Degouy (équipe de Chauny) s'est brillamment distingué. En sortant 22 poissons, il a totalisé 4 815 points et s'est adjugé la victoire dans cette épreuve. Belle performance également pour Freddy Marié (M2i, Mécanique industrielle d'Itancourt), qui, avec 10 poissons, est crédité d'un score de 3 165 points et se classe 2e et pour Jacques Rémi (Ginat) qui monte sur la 3e marche du podium avec 11 poissons et 1 390 pts.
Au classement général par équipes de cette 3e manche, l'équipe Ginat s'impose avec un total de 156 pts, suivi de l'équipe Seboncourt, 2e avec 160 pts et de l'équipe M2i, 3e avec 164 pts.



01/05/2013

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 145 autres membres